La vie sur terre est-elle menacée par une collision avec un météorite?

La semaine dernière, tout près de nous, plusieurs personnes ont remarqué une lumière intense traverser le ciel. Quelques heures après, des scientifiques nous apprenaient qu’un fragment de météorite s’était écrasé sur terre quelque part en Gaspésie. S’agit-il d’un phénomène inusité?

Selon la NASA, une fois par année, un météorite de la grosseur d’une voiture entre dans l’atmosphère terrestre et se brise en une multitude de petits morceaux qui brûlent dans l’atmosphère avant même d’entrer en contact avec la terre.

La NASA nous apprend aussi que tous les 2 000 ans un météorite de la grosseur d’un terrain de football entre dans l’atmosphère terrestre, se fragmente et cause des dommages localisés importants. À titre de comparaison, on estime que le météorite de Tcheliabinsk qui s’est écrasé au sud de l’Oural (en Russie) le 15 février 2013 mesurait environ 17 mètres de diamètre avant de se fragmenter au contact de l’atmosphère.

Finalement, à tous les deux ou trois millions d’années la vie sur terre serrait menacée par un météorite de plusieurs kilomètres de diamètre qui viendrait en contact avec notre planète - une théorie souvent avancée pour expliquer la disparition des dinosaures, il y a de cela environ 65 millions d’années.

Toutefois, les technologies nous permettent aujourd’hui de suivre, d’analyser et de prédire les parcours des astéroïdes qui orbitent autour de notre planète. Qui sait, comme dans le film Deep Impact, peut-être qu’un jour les armes nucléaires que les humains ont développées pourront être utilisées à sauver des vies plutôt qu’à les détruire?

Sur la photo : Sikhote-Alin — Maritime Territory, Russia Fell 1947, February 12, 1038 hrs; Iron. Octahedrite, coarsest (IIB); Total known weight ~ 23,000 kg

Sources : Asteroid Fast Facts (NASA), The Meteoritical Society, L’Univers expliqué à mes petits enfants (Hubert Reeves, 2011)